Petit-déjeuner design #7

Natacha Poutoux

16 March 2021 à 9:30 am

Natacha Poutoux et Sacha Hourcade ont co-fondé le studio de design et de recherche natacha. sacha.

Il veulent créer des produits plus durables et réintroduire des savoir-faire manufacturiers dans l’industrie de production de masse.

1 studio, 2 approches

Natacha et Sacha se sont rencontrés sur les bancs de l’ENSCI dont ils sont diplômés en design industriel. Avant de créer leur studio, ils ont tous les deux travaillé avec de grands noms du design contemporain. Sacha a travaillé avec India Madhavi et Natacha avec les frères Bouroullec et chez Possible Future. Même si on les a dissuadés de se lancer, en 2019, ils co-fondent natacha.sacha. leur propre studio. Comme tout projet entrepreneurial, créer un studio de design n’est pas un long fleuve tranquille. Par exemple, au début il est compliqué de communiquer sur des projets qui sont sous embargo pendant plusieurs années. Se rémunérer et trouver des financements n’est pas chose aisée non plus. Certains industriels ne prévoient même pas de rémunérer le travail des designers. Mais ça n’a pas découragé le duo qui grâce à sa complémentarité avance et tente de développer des projets avec deux approches

D’un côté, ils développent des projets autour d’axes de recherche définis qu’ils choisissent et d’un autre côté, ils proposent leurs services en tant que bureau de création pour accompagner des grands groupes ou encore des PME dans un processus créatif et sur des enjeux de RSE. Natacha et Sacha souhaitent développer des projets qui seront industrialisés à grande échelle et continuer à créer en réinventant les usages des produits de demain.

C’est grâce à leur incubation aux Ateliers de Paris qu’ils ont pu se lancer à plein temps et réellement développer leur studio. Le duo a pu disposer d’un lieu, de formations et surtout échanger, partager avec d’autres disciplines issues des métiers d’art ou du monde de la mode. De nombreuses opportunités se sont présentées à eux grâce à cette incubation. Ils ont été missionnés par la mairie de Tokyo pour repenser des produits fabriqués par d’anciennes entreprises japonaises pour séduire une clientèle plus occidentale. Ils ont notamment créé un rouge à lèvres à base de fleurs de Béni traditionnellement utilisé par les geishas. Pendant ce projet, ils ont découvert quelques spécificités japonaises, notamment les échelles qui ne sont pas évaluées de la même manière.

Rug, Briques et Olaf

Ce sont les noms de trois objets autour du chauffage que Natacha et Sacha ont développés.

Préoccupés par la problématique du réchauffement climatique, ils cherchent à créer des solutions pour chauffer de grands espaces en économisant de l’énergie.

Dans le cadre du concours Vitrine pour un designer qu’ils ont remporté, le duo a créé un tapis chauffant. Ils sont partis d’une technique utilisée dans l’industrie automobile pour les sièges chauffants. La production du tapis est plus rapide qu’un tapis brodé à la main puisqu’il suffit de deux heures pour qu’un tapis soit prêt.

Avec Briques, un radiateur en brique réfractaire, ils ont cherché à amener des zones de chaleur dans les espaces de travail, au plus proche des gens. Les briques suspendues sur des rails ne servent plus seulement à chauffer, elles servent à délimiter des espaces.

Olaf est un coussin chauffant créé pour les terrasses de café. La mousse utilisée ne vient pas de la pétrochimie, c’est une mousse en crin de cheval qui se dégrade lentement et ne nécessite pas une grosse production. Ce coussin a été pensé pour remplacer les calorifères désormais interdits et grâce à un système de batterie, Olaf consomme peu d’énergie.

La technique domestiquée

Natacha et Sacha ont aussi prototypé de nombreux objets manifestes qui ne seront pas tous forcément commercialisés pour tester, développer de nouvelles techniques et rendre visible et lisible leur démarche de création.

Ils ont créé Metis 02, un humidificateur d’air en verre et Metis 03, une bouilloire électrique en porcelaine vitrifiée. Natacha et Sacha démontent des objets déjà existants et analysent leur construction.

Metis 02 est fonctionnel et peut même avoir une seconde vie. La partie technique étant séparée du réceptacle, si l’humidificateur venait à se casser, il pourrait servir de vase.

Natacha et Sacha ont souvent recours à des techniques qui peuvent être réintégrées dans des projets plus grands.

Metis 03 est en porcelaine vitrifiée et peut-être utilisée comme simple carafe. Lavable au lave-vaiselle, elle fonctionne comme une plaque à induction, ce qui permet de faire des économies d’énergie.

Et la suite ?

Natacha et Sacha viennent d’installer leurs bureaux dans Les Mercuriales à Bagnolet. Ils projettent d’embaucher quelqu’un pour amener un vent de fraîcheur, un nouveau regard et surtout aller plus loin. Le duo veut continuer à collaborer avec d’autres disciplines pour explorer de nouveaux domaines de recherche.

En savoir plus