D’Aucy

Les légumes en conversion vers le bio

Bureau d'innovation

Nous avons imaginé avec d'Aucy une marque de conserves qui soutient les agriculteurs qui se convertissent à l'agriculture biologique en revalorisant leur production.

Le brief et ses enjeux

Créer de nouveaux débouchés pour les légumes bio en conserve afin de motiver la conversion au sein de la coopérative.

C’est en juin 2018 que d’aucy fait appel à Possible Future, avec une mission recoupant des enjeux au niveau de la marque et de sa coopérative agricole. Le sujet ? Le bio de demain.

Au-delà de la nécessité de créer un bio en conserve qui soit à la hauteur des attentes des consommateurs, d’aucy nous explique qu’il s’agit de créer de nouveaux débouchés pour les légumes bio afin de motiver les agriculteurs à s’engager dans la transition vers l’agriculture biologique. En effet, si les Français veulent de plus en plus de légumes bio, le rythme de conversion des agriculteurs ne suffit pas à soutenir cette demande.

Avec ce brief, d’aucy nous embarque dans un projet multi-facette, ayant le potentiel de rayonner à la fois sur les consommateurs et sur les agriculteurs.

Notre idée

Sensibiliser les consommateurs tout en créant de la valeur pour les agriculteurs de la coopérative, avec une gamme de légumes en conversion.

Notre phase d’exploration nous a permis d’explorer les enjeux du bio de demain, auprès de ceux qui le mettront dans leurs assiettes… mais aussi de ceux qui le produiront !

Nos échanges avec des agriculteurs et des experts d’aucy nous ont permis de comprendre les enjeux qui sous-tendent la transition vers l’agriculture biologique et freinent la conversion :

  • Il faut investir financièrement, techniquement, sans pour autant avoir de certitudes quant à ses récoltes.
  • Et pendant les 3 années nécessaires à l’obtention de la certification « AB », les agriculteurs respectent la charte de l’agriculture biologique sans pouvoir valoriser leurs légumes à la hauteur de leurs efforts.

Pour construire le futur du bio et répondre à la demande croissante, il est essentiel de parvenir à réduire le risque associé à la transition de l’agriculture conventionnelle au bio.

C’est pourquoi, à l’issue de deux mois d’exploration et de conceptualisation, nous avons présenté à d’aucy un concept de gamme de légumes en conversion vers le bio, en vente directe en ligne :

  • Pour les consommateurs, c’est l’opportunité d’en apprendre plus sur les enjeux de la transition. Et c’est leur permettre de réaliser un achat engagé à un prix accessible, de produits de qualité en voie de respecter toutes les exigences du bio.
  • Pour les agriculteurs, c’est un prix plus juste qui leur permet d’être mieux rémunérés pendant cette période de transition.
Le résultat

Les légumes en conversion, co-créés par d’aucy et les consommateurs.

En juin 2019, après avoir réintégré et retravaillé le concept que nous leur proposions, d’aucy sollicite les consommateurs pour créer une gamme de conversion au bio : ils peuvent choisir le premier légume qui sera commercialisé, le contenant, son étiquette, son prix (et la somme reversée aux agriculteurs), ainsi que son mode de distribution.

Par le biais du lancement de cette gamme, d’aucy est le premier acteur à mettre en place un effort de pédagogie sur la transition aussi poussé auprès du grand public. C’est un premier pas essentiel, accompagné par un plan de soutien aux adhérents de la coopérative pour permettre une transition vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement et de l’humain.

C’est depuis l’automne 2019 que nous pouvons acheter les légumes co-créés avec les consommateurs. Nous sommes très fiers d’avoir accompagné d’Aucy dans le développement de cette nouvelle gamme en conversion.

22

agriculteurs et experts d'aucy
rencontrés pendant la première phase du projet pour comprendre les enjeux de la transition vers le bio.

550

consommateurs
interrogés via un sondage en ligne, ainsi que 30 entretiens qualitatifs.

+82%

de progression
pour le marché du bio entre 2011 et 2016.

6200

agriculteurs
ont décidé de se convertir au bio en 2018 : un record historique !

60k

producteurs bio
à convertir au cours des 5 prochaines années selon Orion Porta, président de Biocoop, pour répondre à la demande des consommateurs.